Les putes du Dallas

Une pute pas chère?

Si on va au Lady Dallas, c’est en grande partie à cause des filles que l’on y trouve. Comment sont les femmes du Lady’s Dallas?

Premier contact avec les filles du Dallas

Pour rentrer dans le club, on doit payer une entrée et ensuite il y a une porte à passer. Toutes les personnes qui vont au Lady Dallas passent par cette porte. De l’autre côté, se trouvent les prostituées du Dallas. Comme elles sont là pour gagner du fric, ces filles cherchent des clients et le mieux c’est d’essayer de les attraper dès leur entrée en salle. Par conséquent, le premier contact est souvent marquant : à peine entré dans la salle, on voit une trentaine ou une cinquantaine de jeunes femmes en bikini sur des talons qui évaluent les nouveaux clients d’un air sévère avant de se jeter sur eux pour les convaincre de monter le plus vite possible.

ladydallas

Qui sont les putes du Lady Dallas

La majorité des prostituées du Lady’s Dallas sont des femmes entre 20 et 30 ans. Il y a quelques putes plus matures mais elles restent plutôt jeunes en général. Ces filles viennent toujours des pays de l’Est et très particulièrement de Roumanie. Les putes roumaines au Dallas, c’est la grande majorité des tapins qu’on y trouve. On peut aussi trouver des filles de Moldavie, de Bulgarie ou de Russie chez les filles de l’Est.

Moins nombreuses, viennent ensuite les latines. Les putes latines du Dallas vienent du Brésil, de Colombie et du Vénézuela en général. Elles se différencient des Roumaines sur plusieurs critères : elles sont en général un petit peu plus âgées et légèrement moins jolies (même si c’est un avis personnel et qu’il y a des escorts canons du Brésil). Ce qui fait la force des putes brésiliennes ou colombiennes, c’est l’aspect service : elles aiment vraiment baiser en général, plus que les roumaines qui sont surtout intéressées par les prix de la passe.

Enfin, on trouve quelques putes arabes du Maroc ou des filles noires venues d’Afrique de l’Ouest. Elles sont beaucoup moins nombreuses que les latines ou les roumaines mais se différencient par leur couleur de peau.

Le comportement des filles du Ladies Dallas

Les putes du Dallas sont dans leur environnement. Elles connaissent par coeur ce lieu et ont couché avec assez d’hommes pour connaître leur psychologie sur le bout de doigts. Par conséquent, les putes du Lady Dallas sont très manipulatrices et pratiquent le mensonge. Leur but est simple : gagner un max d’argent sur chaque client.

Avec la crise économique et la concurrence des autres bordels de la Jonquera comme le Paradise, le gateau s’est rétréci et il y a une grande compétition entre les filles. De plus, la nature de ce “travail” n’étant pas vraiment habituelle, les filles qui restent ont des gros caractères et sont blindées au niveau émotionnel. C’est assez normal car elles ont besoin de cela pour survivre et triompher ainsi dans ce club.

Ce n’est un mystère pour personne : les filles du Dallas aiment l’argent (en gagner, le dépenser). Du coup, elles essayeront systématiquement d’arnaquer les nouveaux clients en pistant le pigeon. Quand une fille ne travaille pas, elle devient nerveuse (surtout si ses copines ou ses rivales montent) et va avoir tendance à se jeter sur tous les hommes qui traversent la porte.

Les filles du Dallas sont loin d’être bêtes. Elles parlent presque toutes un très bon français surtout qu’elles ne l’ont pas étudié en général mais l’ont appris au contact de la clientèle du club. Elles sont habiles et mentent beaucoup en général. Bien sûr, le prénom qu’elles donnent est faux, c’est un pseudonyme pour se protéger. Elles peuvent aussi mentir sur leur nationalité : les Roumaines ont mauvaise réputation (pressées, pas douces, expéditives) et elles peuvent essayer de se faire passer pour des Russes ou des latines. Elles peuvent aussi mentir avec effronterie sur les prix pratiqués dans le club pour faire payer plus cher.

Est-ce qu’on peut leur en vouloir d’être comme ça? Pas vraiment car cette prostitution à bas prix et fort volume les y incitent.