La musique du Lady Dallas

Une pute pas chère?

Le Lady’s Dallas est un club où la musique est omniprésente. Comme dans un bar ou une boîte de nuit, il y a de musique pour danser même si personne ne danse… Le Dallas c’est aussi un lieu qui marque l’esprit comme une terre promise et cet endroit a inspiré les musiciens en France avec des chansons qui ne sont pas classées au Top50 mais qui s’écoutent sur internet. Il s’agit également d’un haut lieu où se cultiver sur la musique dance roumaine avec Inna et Alexandra Stan qui ont de superbes atouts physiques en plus de leurs chansons.

Le Dallas a inspiré leur musique

Le groupe catalan Al Chemist “Anem au Dallas”

Visiblement originaires de Perpignan, on peut dire que le groupe Al Chemist connaît bien la question et on imagine que la petite virée rapide au Dallas fait partie de la culture locale. La chanson est bien écrite et parlera particulièrement aux Français de souche du sud de la France qui vont visiter les terres catalanes espagnoles pour se faire du bien!

On trouve dans le clip sympa les différentes raisons d’aller au Dallas : du groupe de copains célibataires qui veulent s’éclater à l’homme en couple sans sexe ou du travailleur acharné qui s’octroie le droit de penser à son phallus. La mise en scène du clip représente ces différentes situations mais pour ne pas se faire taxer de machistes, les rôles ont été inversés : les femmes jouent des clientes et les hommes sont les professionnels du sexe. Au final, un choix qui leur a évité des problèmes probablement et ne nous empêche pas d’apprécier leur bon folk sudiste hymne aux plaisirs tarifés catalans!

Rap Lady Dallas

Dans la clientèle de maison close, l’autre population du Lady Dallas c’est celle originaire des cités. La culture des cités pour les maghrébins et les noirs, ce sont les musiques urbaines et les mix tapes de rap. Dans l’imaginaire banlieue, le Dallas c’est un lieu où dépenser de l’argent en mode gangsta en baisant un maximum de femmes salopes et vénales (l’image classique de la femme dans le rap). Dans cet univers, l’argent n’est pas toujours honnêtement gagné mais ce n’est pas tellement grave car il est vite dépensé dans le bling bling et les courtisanes prostituées en clubs. Ce qui place un bonhomme c’est l’oseille et les femmes.

La musique roumaine disco pop

Il est évident que les roumaines du Dallas sont largement majoritaires dans le cheptel low cost du Lady’s Dallas et des autres clubs de la Jonquera. Ces filles sont venues avec leurs goûts musicaux et en Roumanie, les chanteuses sont sexy, cagoles sur les bords et chantent de la dance pop balkanique.

Deux chanteuses sortent du lot : la magnifique Inna qui ressemble à une pute roumaine du Dallas à moins que les putes roumaines du Dallas n’aient intégralement copié le look d’Inna. Alexandra Stan est la version blonde de la chanteuse roumaine qui a aussi son lot de clones au Dallas. Leur musique qui rythme les dance floors  est sympathique mais rien ne vaut leurs clips qui mettent en avant leur plastique irréprochable. Voici donc un clip de brune Inna suivi d’un clip de la blonde Alexandra. Dès que j’entends ces musiques, j’ai l’impression d’être adossé au bar du Lady Dallas avec un whisky coca à la main…

A propos d’Inna, il n’a pas été facile de choisir le meilleur clip pour se rincer l’oeil mais c’est finalement “J’adore” qui la met le plus en valeur physiquement (même s’il est conseillé d’aller mater “10 minutes”, “Hot”, “Amazing” et “Club Rocker”, il y a de quoi faire…).

Alexandra Stan a une carrière plus récente que sa copine brune et elle est aussi obligée d’y aller à fond. Je préfère la musique de “Mister Saxobeat” mais rien ne vaut “Lollipop” pour voir la jeune blonde habillée en pute roumaine du Dallas. On a l’impression qu’elle y a fait un stage pour sortir ce son!